TRADUCTION GOOGLE

Le 27 Juin, à 66 ans, Leonard Peltier a été jeté dans "Le
Trou »à l'USP-Lewisburg où il va rester soi-disant pour le
les six prochains mois. Selon ce qui est actuellement connu,
sa cellule a été fouillé ce jour-là. Un garde aurait été choqué par un
fil attaché à une prise de lumière zénithale, un fil placé là une
Longtemps il ya par l'un des anciens compagnons de Leonard. Le gardien
prétendu "agression" (apparemment il ne connaissait pas mieux que de toucher
un fil électrique). Leonard n'était pas présent lors de la recherche,
ayant déjà été retiré pour "The Hole".

Les procédures disciplinaires BOP ne permettent pas pour des raisons juridiques
la représentation d'un détenu accusé. Un prisonnier est tenté,
reconnu coupable et condamné sans procès équitable. Les autorités pénitentiaires
prétendent que des enquêtes approfondies, professionnelles sont menées dans
de tels cas, mais les cartes sont empilées contre un prisonnier quand un
Garde est impliqué parce que la déclaration d'un gardien est toujours donnée
plus de poids.

De plus, l'intérieur de la culture est l'une des punitions collectives ou de groupe.
Chaque détenu, qui est, elle est tenue responsable pour les actions de
un autre prisonnier.

Leonard n'est pas étranger à «The Hole». Dans les années 1980, à l'USP-Marion,
Leonard et d'autres ont protesté de leur mauvais traitement par la prison
autorités, y compris la violation des religieux prisonniers amérindiens
droits. Cela a conduit à la serrure fameux bas de la prison qui
persiste à ce jour. Malheureusement, Marion est devenue un modèle au sein de
le système pénitentiaire fédéral, malgré ces conditions étant largement
considérée comme inhumaine: la vie dans une cellule de six-huit pieds de 23 à
24 heures par jour et aucun contact humain autorisés. Leonard a passé 18
mois dans "The Hole" à Marion et a souvent été sévèrement battu.
L'isolement seul était la torture. Leonard a écrit son nom sur la
sol de la cellule pendant ces jours sombres de sorte que lorsque la porte de cellule était
ouvert et un puits de lumière rempli la cellule, il pouvait lire ce qu'il
avait écrit et se rappeler qui il était.

Leonard a été emprisonné à l'USP-Leavenworth lors d'une émeute survenue
il ya le 5 Juillet 1992. Un incident de course-liés, Leonard et autres
Prisonniers autochtones ont été piégés dans l'auditorium où les
anti-émeute s'est produite. À la direction de Leonard, les prisonniers autochtones
réunis loin de la mêlée et ne participe pas à la
résultant de violence. Il a été jeté dans "The Hole", puis aussi - à tort
accusé d'avoir participé et peut-être incité les émeutes.

Ironie du sort, ce jour-là en 1789, les Parisiens libérés une infâme
Prison française connue sous le nom de la Bastille. La forteresse-prison souvent
personnes détenues en prison sur la base de l'arbitraire royal et inculpations
avaient été connus pour détenir des prisonniers politiques dont les écrits avaient
déplu au gouvernement royal.

Amis et sympathisants, dans l'esprit de la fête nationale et le
promesse d'une justice pour tous, nous devons libérer Leonard Peltier.
Appelez le BOP pour protester contre les actions de la prison contre Peltier.
S'il vous plaît envoyer des e-mails, écrire des lettres et appels BOP chaque jour.
L'isolement est une torture. Dites à la balance des paiements que le monde est
regarder et nous sommes horrifiés par son traitement inhumain des prisonniers,
en général, et de Leonard Peltier, en particulier.

Faire référence à Leonard Peltier # 89637-132 et contact:

Thomas Kane, Directeur par intérim (le docteur Kane est également l'adjoint
Directeur)
Federal Bureau of Prisons (BOP)

E-Mail: info@bop.gov
Téléphone:
(202) 307-3250 (Directeur)
(202) 307-3123 (directeur adjoint)
(202) 307-3198 (standard)
Télécopieur: (202) 514-6620
Adresse postale:
320 1st Street, NW
Washington, DC 20534 

Temps de le libérer ... Parce que c'est la bonne chose à faire.

Amis de Peltier
http://www.FreePeltierNow.org