Comme vous le savez, j’ai été refusé la libération conditionnelle en 2009. La décision n’est pas surprenant, mais décevant. Dans les mois à venir, mes avocats vont aller en cour pour contester la décision de la Commission des libérations conditionnelles et des violations constitutionnelles ayant contribué à l’audience 2009.

De nouvelles stratégies juridiques sont aussi considérés. Je ne vois aucune raison pour satisfaire le gouvernement en mettant un terme à déposer des mémoires juridiques.

Dans les prochains mois, mon Comité de Défense à Fargo va émettre des alertes et de fournir des informations sur comment vous pouvez aider au mieux. Je vous demande de porter une attention particulière à ce qui vous est demandé. Je sais, avec mon comité de la défense, vous allez continuer à travailler dur sur mon nom comme vous l’avez toujours fait. Je vous demande de se concentrer sur le Bureau of Prisons à Washington, DC. Mon transfert vers un établissement plus proche de la maison où je peux recevoir des soins de santé de qualité est un must. Concentré également le Congrès des États-Unis. Pendant des années, nous avons fait pression pour une enquête complète du Congrès sur les tactiques illégales utilisées par le FBI pour mettre sur ma conviction. Comme toujours, s’il vous plaît continuer à faire pression à la Maison Blanche pour ma libération. Aux États-Unis, je inciter les partisans à vous souvenir de votre premier amendement. Exprimez-vous et de parler. Faites ce que vous pouvez pour empêcher le gouvernement d’être le dépositaire unique de la version officielle de la vérité.

Comme vous le savez peut-être, cela va être un combat long et difficile. Et une coûteuse. En plus des travaux juridiques, nous avons encore beaucoup à faire pour éduquer les membres du public et même du Congrès. Au fil des ans, il a été un combat en lui-même de tenir le Bureau du Comité de Défense ouverte. Je sais que beaucoup de gens ont du mal en ces temps difficiles. Mais, mes amis, les dons sont encore nécessaires. S’il vous plaît savoir que les chiffres de votre don, si petit soit-,. Chaque centime permet la lutte pour ma liberté de continuer et est très appréciée.

Grâce au dévouement de mon personnel et les supporters, je sais que nous allons réussir. J’ai hâte de passer mon « temps libre » (sourire) avec vous tous.

Doksha,

Leonard Peltier

Source > lien