Les États-Unis , le protecteur autoproclamé des droits de l’homme , n’a pas réussi à voter en faveur de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones .
S’adressant à l’Agence République islamique Nouvelles ( IRNA ) à l’ONU, Kenneth Deer , le représentant des États-Unis et le Canada Indiens Mohawk , a déclaré que Washington s’est abstenu de reconnaître la déclaration des Nations Unies sur les droits des autochtones .
Deer a décrit les conditions des Indiens vivant aux Etats-Unis et le Canada comme catastrophique , en disant qu’ils bénéficient des conditions de vie minimales .
Il a rappelé que bien que vivant dans un pays riche , le taux de chômage canadien défi Indiens , la pauvreté et le manque de soins de santé et le logement.
Deer , qui parlait à l’IRNA , en marge de la neuvième session de l’Instance permanente des Nations Unies sur les questions autochtones , a ajouté que le Canada est maintenant ruminer à reconsidérer son vote sur les droits des autochtones . Mais , dit-il , Washington n’a pas bougé de revoir sa décision .
Le 13 septembre 2007, la Générale des Nations Unies Assemblée a adopté la Déclaration sur les droits des peuples autochtones à protéger leurs terres et ressources , et de maintenir leurs cultures et traditions .
Environ 370 millions d’autochtones vivent dans le monde . Les États-Unis , Canada , Australie et Nouvelle -Zélande , où vivent les grands de la population mondiale autochtones ont jusqu’ici rejeté à voter en faveur des droits de la Déclaration des Nations Unies .

 

 

Source: http://www.presstv.ir/detail.aspx?id=124290