Par Maggie Dunne
Fondateur, LPRCEP
Fondateur, Projet PEACE (Pine Ridge aide pour les enfants), l’université Colgate

Je suis triste d’annoncer que le suicide en 2009 est officiellement devenu une épidémie sur les Oglala Lakota Sioux de Pine Ridge Reservation dans le Dakota du Sud. En Décembre 2009, Sioux Oglala Lakota président Theresa Deux Bulls a déclaré une "Sioux Oglala tribal suicide état d’urgence." Cette mesure a été prise lors de la clôture d’un exercice qui a permis une augmentation sans précédent du nombre de suicides tribaux, et à la fin d’un mois qui a vu quatre jeunes membres de la tribu volontairement fin à leur vie.

Le mois dernier, un directeur nouvellement nommé de K-12 l’école m’a parlé de la frustration qu’il fait face, en partie, en raison de l’envolée récente des suicides chez les adolescents. Actuellement, les moyennes de fréquentation de l’école, seulement 25% de la population étudiante. Son école sous-financés n’a pas assez d’ouvrages de distribuer à ses élèves et le moral est bas chez les étudiants et les professeurs. Il a indiqué que la vague de suicide chez les adolescents a beaucoup d’enfants en doute la valeur de leur vie et continue dans l’enseignement. Il a demandé un appui supplémentaire à ses étudiants.

Si le problème du suicide est actuellement confronté le Oglala Lakota eu lieu dans presque n’importe quelle autre communauté aux Etats-Unis, sans aucun doute, il serait l’un des récits de la nation nouvelles haut.

Pourquoi les enfants en situation de crise? enfants Lakota perdent espoir parce que les obstacles économiques et sociaux à l’avancement auxquels ils sont confrontés paraissent insurmontables. La pauvreté s’étend sur un territoire à peu près la taille du Connecticut, du transport en commun est limité, l’accès à l’eau potable est limité, le chômage dépasse 60%, il n’ya pas de système d’assainissement, pas de contrôle des animaux, et la plupart des résidents ne peuvent se permettre un accès à Internet, les ordinateurs , ou les voitures. Le manque Lakota ressources essentielles et l’aide nécessaire dans presque tous les aspects de la vie.

Mais ces problèmes ne s’arrêtent pas à la lisière de la réserve. Le ministère de la Justice indique que l’une des trois femmes amérindiennes sera violée dans sa vie. Amnesty International rapporte que les hommes non autochtones commettent 85% des viols. Ces statistiques effrayantes reflètent les problèmes systémiques sur les réserves et dans les communautés environnantes, où apparemment, les femmes amérindiennes sont considérées comme des proies faciles.

En tant que défenseur pour le changement dans la politique du gouvernement en ce qui concerne les communautés autochtones et comme le fondateur d’une entité qui fournit une aide aux enfants vivant dans la réserve, les Lakota de Pine Ridge enfants à l’enrichissement du projet, Ltd (LPRCEP), je suis plusieurs fois demandé ce que l’on personne peut faire pour aider les populations de Lakota et autres luttent pour survivre dans une pauvreté extrême. Tout d’abord, ma réponse est que nous pouvons tous aider en diffusant la parole à ceux qui sont sans instruction.

Si vous vous demandez par où commencer, la réponse est à peu près partout – la plupart de nos pays n’a pas d’idée que de telles conditions extrêmes existent à l’intérieur des frontières de notre pays, sans parler des obstacles auxquels sont confrontés quotidiennement par les Lakota de Pine Ridge, où l’espérance de vie moyenne est censément le plus bas dans l’hémisphère occidental, en dehors d’Haïti. L’histoire a montré qu’aucune action gouvernementale importante se produira, cependant, si on a conscience et la pression est portée sur nos élus.

Bien que l’administration Obama a pris des mesures pour soutenir pauvres des communautés amérindiennes (en augmentant le financement pour l’application des lois et de quelques autres programmes), il faut beaucoup plus. Les Sioux Oglala Lakota sur Pine Ridge face obstacles économiques, sociaux et infrastructurels qu’ils ne peuvent pas fixer eux-mêmes. Si les gens ne peuvent pas se rendre au travail, et n’ont pas d’eau, la chaleur, les soins de santé adéquats, ou des chaussures et manteaux adaptés aux conditions météorologiques extrêmes sur la réserve, puis à leurs besoins fondamentaux de la vie ne sont pas remplies, et par voie de conséquence, ils ne sont pas en mesure de traverser le seuil de pauvreté. L’effort de rassembler les résidants de Pine Ridge et similaires populations marginalisées sur le seuil de la pauvreté exige un énorme investissement en argent, de temps et d’énergie.

Il est temps pour le gouvernement des États-Unis de renforcer et de «renflouer» le Oglala Lakota et dans la même situation des communautés amérindiennes qui ont besoin d’un soutien essentiel pour leur permettre de devenir financièrement indépendants. L’argent investi aujourd’hui pour construire des ressources essentielles, sera pâle en comparaison de la vie et l’argent économisé lorsque le Lakota sont capables de se débrouiller par eux-mêmes. Les Lakotas ne sont pas perdre leurs maisons, des yachts ou de Wall Street emplois, ils perdent leur vie.

Le peuple Lakota-dire dans une prière, "Mitakuye Oyasin," ou, littéralement, «nous sommes tous liés." Cette partie de notre famille américaine a besoin de notre aide. S’il vous plaît faites votre part et de passer le mot à vos amis, vos voisins et vos élus. En augmentant la sensibilisation, vous allez faire quelque chose de significatif pour vous aider.

Post-scriptum: S’il vous plaît envisager de partager ce commentaire avec tout le monde vous le savez, et d’encourager vos amis à partager avec leurs amis. Restez à l’écoute de notre campagne de sensibilisation à venir en avril 2010.