free-leonard-peltier

 

Triste jour anniversaire pour cette arrestation et extradition qui à eu lieu à Hinton en Alberta (Canada) le 6 février 1976. Léonard Peltier, 65 ans entame sa 34 ème année (Soit 12419 jours) d’emprisonnement. Accusé pour un double meurtres dont personne n’a put prouver sa culpabilité.

La honte des Etats-Unis ! Cette emprisonnement est arbitraire et est devenu politique avec le temps.

Emprisonné dans des conditions lamentables, il doit faire face à la maladie, à plusieurs transfère etc… Léonard Peltier a été roué de coups le 13 Janvier 2009 par un codétenu après son transfert de l’USP Lewisburg, au pénitencier Canaan. Il a été renvoyé à Lewisburg après l’agression.

Depuis 34 ans, plusieurs personnalités à travers le monde (Nelson Mandela, Rigoberta Menchú, Mgr Desmond Tutu, Rockin’ Squat, Pyroman, les groupes Rage Against The Machine et tagada jones, le chanteur Renaud, le dalaï lama, le pasteur Jesse Jackson. Jose Ramos Horta, Mearaid Maguire, Betty Williams, tous les prix Nobel de la Paix soutiennent activement Léonard Peltier, comme le font de nombreuses autres personnalités à travers le monde dont Coretta Scott King, veuve du révérend Martin Luther King Jr. les écrivains Sherman Alexie, Vine Deloria, Peter Matthiessen et les acteurs et réalisateurs Peter Coyote, Danny Glover, Whoopy Goldberg, Robert Redford, Steven Seagal, Oliver Stone, Barbara Streisand etc… font également partie de ceux qui militent pour la libération de Leonard Peltier.
Reconnu comme "prisonnier politique" par Amnesty International et par la Fédération internationale des droits de l’homme en autre, ainsi que des millions d’anonymes réclament la libération de Leonard Peltier.

Il existe suffisamment de preuves de l’innocence de cet amérindien Anishinabe/Lakota, défenseur des droits de l’homme et membre de Américan Indian Mouvement (A.I.M). Le Procureur a reconnu pendant le procès que ni le gouvernent des Etats-Unis, ni le FBI n’avaient la moindre idée de qui avait tué les agents Coler et Williams. La Cour d’Appel du 8ème circuit a établi que le FBI avait obtenu des témoignages par la contrainte; s’était rendu coupable de parjure; avait fabriqué des preuves contre l’accusé; avait empêché que soient présentées en session des preuves cruciales de l’innocence de Leonard Peltier.

 

                                                           Mon crime est d’être indien. Quel est le vôtre?

                                                                                         Léonard Peltier (indien Anishinaabe/Lakota)

 

aim-native-american-indian-movement-peace-sign