MORTALITÉ:

  • les hommes ont une espérance de vie de moins de 44 ans, le plus bas de tous les pays du monde (hors sida) y compris Haïti.
  • Les Lakota ont un taux de mortalité le plus élevé aux États-Unis.
  • Le taux de mortalité infantile Lakota est de 300% de plus que la moyenne américaine.
  • Une personne sur quatre né Lakota enfants sont favorisés ou sont adoptés dans des foyers non indiens.
  • Les maladies comme la tuberculose, la poliomyélite, etc. sont présents.  Le cancer est maintenant en proportion d’épidémie!
  • Le taux de suicide chez les adolescentes est de 150% supérieur à la moyenne nationale américaine pour ce groupe.

 

LA MALADIE:

  • Le taux de tuberculose sur les réserves Lakota est d’environ 800% supérieur à la moyenne nationale américaine.
  • Le cancer du col de l’utérus est de 500% plus élevé que la moyenne nationale américaine.
  • Le taux de diabète est de 800% plus élevé que la moyenne nationale américaine.
  • Des produits de base du programme alimentaire fournit des aliments en sucre élevée qui tuent les peuples autochtones à travers le diabète et les cardiopathies.

 

LA PAUVRETÉ:

  • Le revenu moyen est d’environ  1733 € à 2333€ par année. (soit 144€ à 194€ par mois)
  • 97% de notre peuple Lakota vivent en dessous du seuil de pauvreté.
  • Beaucoup de familles ne peuvent se permettre l’huile de chauffage, du bois ou du propane et de nombreux habitants utilisent des fours pour chauffer leurs maisons.

 

CHOMAGE:

  • Les taux de chômage sur nos réserves sont de 80% ou plus.
  • Le financement public pour la création d’emplois sont perdus par la corruption.

LOGEMENT:

  • Des personnes âgées meurent chaque hiver à partir de l’hypothermie (gel).
  • 1/3 des maisons manquent d’eau potable et d’évacuation des eaux usées, tandis que 40% sont privés d’électricité.
  • 60% des familles en réserve n’ont pas le téléphone.
  • 60% des logements sont infectés par les moisissures potentiellement mortelle .
  • Il s’agit d’une moyenne estimée de 17 personnes vivant dans chaque maison de la famille (de nombreux ont seulement deux ou trois chambres). Certaines maisons, construites pour 6 à 8 personnes, vivent jusqu’à 30 personnes.

 

DROGUES ET ALCOOL:

  • Plus de la moitié des adultes de la réserve se battent contre la toxicomanie et la maladie.
  • L’alcoolisme touche 9 familles sur 10.
  • Deux laboratoires leur vendant des amphétamine sont toujours autorisés à rester en activité. Pourquoi?

 

Incarcération:

  • Le taux d’incarcération 40% plus élevé que les blancs.
  • Au Dakota du Sud, 21 pour cent des prisonniers d’État sont des Indiens américains, mais ils ne représentent que 2% de la population.
  • Les Indiens ont la seconde plus grande prison d’état et de taux d’incarcération dans la nation.
  • La plupart des Indiens vivant sur les réserves fédérales. Moins de 2% des Indiens vivent là où l’État a compétence!

 

MENACE LA CULTURE:

  • Seulement 14% de la population Lakota  parle la langue Lakota.
  • La langue n’est pas partagé entre les générations. Aujourd’hui, l’âge moyen d’un indien parlant  Lakota est de 65 ans.
  • Le lakota est une langue en danger, au bord de l’extinction.
  • Le lakota n’est pas autorisé à être enseigné dans les écoles du gouvernement américain.

 

 

Source: http://www.republicoflakotah.com/