AmérinQue le Grand-Esprit guide nos pas sur la route de la vie. Respectons sa création, notre Mère la Terre, et préservons-la afin qu’elle nous préserve.

Auteur inconnu

Ne nous appelez pas Sioux, nous a-t-on mille fois répété. C’est le nom que nous a donné l’Homme Blanc. Nous sommes les Lakotas.

Mathew KING – Lakota

Si vous, les hommes blancs, n’étiez jamais venus ici, ce pays serait encore tel qu’il était autrefois. Tout y aurait conservé sa pureté originelle. Vous l’avez qualifié de sauvage, mais en réalité il ne l’était pas, il était libre. Les animaux ne sont pas sauvages, ils sont seulement libres. Nous l’étions aussi avant votre arrivée. Vous nous avez traités de sauvages, vous nous avez appelés barbares, non-civilisés. Mais nous étions seulement libres ! Lorsque les gens ne respecteront plus rien de ce qui existe et n’exprimeront plus leur gratitude au Créateur, alors toute vie sera détruite, et la vie humaine sur cette planète touchera à son terme. Voilà ce qui risque d’arriver aujourd’hui, et nous sommes tous responsables. Chaque être humain a le devoir sacré de veiller sur la santé de Notre Mère la Terre, parce que c’est d’elle que provient toute vie. Afin d’accomplir cette tâche, nous devons reconnaître l’ennemi – celui qui se trouve à l’intérieur de chacun de nous. Nous devons commencer par nous-mêmes. Nous devons vivre en harmonie avec le monde naturel, et prendre conscience que sa surexploitation ne peut conduire qu’à notre destruction. Nous devons nous plier à la loi naturelle, ou subir les conséquences de sa rigueur.

Leon Shenandoah – Iroquois

 

mega_skull1

Le pouvoir d’une chose ou d’un acte se trouve dans la signification et dans la compréhension que nous en avons.

Haka Sapa (Black Elk) fut l’un des leader spirituel de la tribu des oglalas

Voyez Mes frères, le printemps est venu. La terre a reçu l’étreinte du soleil, et nous verrons bientôt les fruits de cet amour!
Chaque graine s’éveille et de même chaque animal prend vie. C’est à ce mystérieux pouvoir que nous devons nous aussi notre existence.
C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même à nos voisins animaux, le même droit qu’à nous d’habiter cette terre.
Pourtant, écoutez-moi, vous tous, nous avons maintenant affaire à une autre race, petite faible quand nos pères l’on rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui grande et arrogante.
Assez étrangement, ils ont dans l’idée de cultiver le sol et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ces gens-là ont établi beaucoup de règles que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour leur propres usages et se barricadent contre leurs voisins ; ils la défigurent
avec leurs constructions et leurs ordures.
Cette nation est pareille à un torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage. Nous ne pouvons vivre côte à côte.

Discours prononcé en 1875 par Sitting Bull (Tatanka Iyotake) Saint Homme de la tribu des Sioux Hunkpapas

Les hommes d’aujourd’hui recherchent les connaissances, pas la sagesse. Les connaissances concernent le passé, la sagesse l’avenir.

Vernon COOPER – Lumbee

Il y a chez vous des personnes richissimes et des personnes qui souffrent de la faim.
Chez nous, si quelqu’un a faim c’est parce que nous sommes tous affamés.
Chez vous un homme est d’autant plus important qu’il peut étaler le plus de possessions, d’avoir, chez nous un homme compte par ce qu’il est et ce qu’il donne.
Moi je suis très important parce que malgré mes pouvoirs, je ne possède rien…

Sitting Bull, chef Sioux Hunkpapa (1831-1890)

Selon une autre des Lois de la Nature, toute vie est également respectable.
C’est notre philosophie.
Vous devez respecter la vie – toute la vie, pas seulement la vôtre. Le mot clé est «respect».
Si vous ne respectez pas la terre, vous la détruisez.
Si vous ne respectez pas toutes les fores de vie de la même manière que la vôtre, vous devenez un destructeur, un meurtrier.L’Homme croit quelques fois qu’il a été créé pour dominer, pour diriger. Mais il se trompe. Il fait seulement partie du tout. Sa fonction ne consiste pas à exploiter, mais à surveiller, à être un régisseur.
L’homme n’a ni pouvoir ni privilèges, seulement des responsabilités.

Chef Oren LYONS – Onondaga

Les vastes plaines ouvertes, les belles collines et les eaux qui serpentent en méandres infinis n’étaient pas sauvages à nos yeux.
Seul l’homme blanc trouvait la nature "sauvage", et pour lui seul la terre était "infestée d’animaux sauvages" et de "peuplades sauvages".
A nous la terre paraissait douce ; nous étions comblés des bienfaits du Grand Mystère.

Luther Ours Debout – Lakota

Nous sommes en train de disparaître de la surface de la terre, mais je continue à croire qu’il doit y avoir une bonne raison pour que Yoséné (Dieu) nous ait crées.
Il a donné vie à toute une variété d’espèces d’hommes. Ainsi pour chaque espèce créée, Il désigna un pays particulier.
Lorsque Yoséné créa les Apaches, Il leur donna un pays qui se situe à l’Ouest. Pour nourriture Il leur remit des graines, des fruits et du gibier. Afin de soigner les différentes maladies, Il fit croître des plantes médicinales. Puis Il leur enseigna où trouver ces plantes et comment les préparer. Il leur accorda un climat doux et tout ce dont ils avaient besoin pour se vêtir et s’abriter…
Cela eut lieu au tout début de la création : car Yoséné créa simultanément le peuple Apache et son pays. Et quand viendra le jour où les Apaches seront séparés de leur terre, ils tomberont malades et mourront.
Combien de temps s’écoulera-t-il avant que l’on dise qu’il n’y a plus d’Apaches ?

Geronimo fut l’un des leaders de la révolte apache

 

Tous les hommes ont été créés par le même Esprit Divin.
Nous sommes tous frères.
Notre terre est la mère de tous les êtres humains, et tous devraient bénéficier de ses bienfaits de manière égale.
Je sais que nous autres, Indiens, devons changer. Nous voulons seulement avoir les mêmes droits que les autres hommes, nous voulons être comme faisant partie de l’humanité. Et lorsque l’Indien sera traité par l’homme blanc comme tout autre être humain, alors nous ne connaîtrons plus la guerre.
Nous aimerions être les enfants d’une même et seule famille sous un seul et unique ciel entouré du même pays, et nous prions pour que cela advienne.

Chef Joseph fut l’un des chefs de la tribu des Nez-Percés

mega_skull1

La terre est vivante.
Les montagnes parlent.
Les arbres chantent.
Les lacs peuvent penser.
Les cailloux possèdent une âme.
Les pierres ont du pouvoir.

Lame Deer, homme médecine Lakota

Chaque pas qui est fait sur elle [la Terre] devrait être comme une prière.

Haka Sapa 1863-1950 (Black Elk) fut l’un des leader spirituel de la tribu des oglalas.

Ce que les Ancêtres de la nation Lakota ont prophétisé en leur temps a une importance capitale quant au futur de Notre Mère la Terre. Ces prophéties ont été transmises de manière courageuse, méthodique et fidèle à travers les générations. Actuellement, notre nation est parvenue à un point critique de son développement spirituel, moral et technologique. L’équilibre vital de notre monde est devenu précaire. Nous devons garder en mémoire que tout ce qui vit ici bas est, de façon complexe, relié spirituellement. Selon la prophétie lakota, l’âge pour la reconstruction du Cercle sacré de toutes les nations a commencé. Puissions-nous nous inspirer du savoir, de la sagesse et des traditions de nos peuples afin de retrouver l’essence divine et le courage nécessaires pour soigner et guérir.

Arvol Looking Horse – Sioux Lakota, appartenant à la dix-neuvième génération des Gardiens de la Pipe sacrée

mega_skull1

Soyez votre propre guérisseur, et en tant que tel, aidez votre famille en la guérissant pour qu’elle puisse à son tour aider et guérir la communauté.
Ainsi la communauté aidera à guérir la nation et enfin les nations pourront aider à guérir le monde entier. Toutes les prophéties se rejoignent et se complètent les unes les autres. Il est temps pour nous tous de cesser de nous faire des reproches réciproques. Chacun doit assumer ses propres blessures et aller de l’avant afin que notre monde puisse continuer à vivre, car comme nous le savons, son avenir repose entre nos mains.
Il faut nous imprégner de la connaissance et de la sagesse de nos Anciens, nous devons nous mettre en quête pour le bien de tous. Les pétroglyphes et les monuments naturels sont une voie claire que le Grand Esprit nous a tracée. Cette connaissance constitue notre héritage. Par l’honnêteté, le partage, l’entraide et le respect des lois divines, nous resterons fidèles à celui-ci. Sans ces valeurs, les autres ne peuvent exister.
Il est temps pour les mères, les pères, les grands-mères, les grands-pères et les enfants de prendre en considération la guérison de notre monde. Puisse cela vous concerner aussi.

David Gehue – Conseiller spirituel de la nation Micmac, 1993

Le soleil est mon père et la terre est ma mère, dans son giron, je reposerai. tecumeseh (Chef Shawnee)


La vie est un cycle sans fin. Chacun de nous est
responsable de ses propres actions. Elles nous reviendront. Betty
Laverdure – Ojibway

Celui qui a une grande vision
Doit la suivre
sans crainte comme l’aigle
Qui s’élance dans le bleu infini du ciel

CRAZY
HORSE

La vie est un cycle sans fin. Chacun de nous est
responsable de ses propres actions. Elles nous reviendront. Betty
Laverdure – Ojibway


Etre né homme sur cette terre

est une charge sacrée.
Nous avons une responsabilité sacrée

du fait de ce présent exceptionnel qui nous a été fait,

bien au-dessus du beau cadeau

qu’est la vie des plantes, des forêts, des poissons ,

des forêts , des oiseaux

et de tous les êtres qui vivent sur terre.
Nous nous devons de prendre soin d’eux.

Audrey Shenandoah (Indien Onondaga)