Dans une convention tenue ce dixième jour de Septembre 1836, entre le Col Z. Taylor, agent des Indiens, et les chefs, les braves, et les principaux hommes de la Sioux de Wa-ha-shaw la tribu d’Indiens, il a été représenté, que, selon les stipulations de l’article premier du Traité de Prairie du Chien, de la 15 Juillet 1830, le pays ainsi cédé est "d’être affectés et attribués sous la direction du Président des États-Unis, pour les tribus qui vivent actuellement à ce sujet, ou à d’autres tribus comme le Président s’y trouver mai pour la chasse et les autres fins », et, alors que, il est en outre représentée à nous, les chefs, les braves, et les principaux hommes de la tribu précitée, pour être souhaitable que les terres situées entre l’Etat du Missouri et de la rivière Missouri doit être jointe à devenir un partie de cet État, et le titre indien y être éteints, mais que, néanmoins, que ces terres de composer une partie du pays adopté par les dispositions du dit article premier du traité ci-dessus, les dispositions de celle-ci sera strictement respecté, jusqu’à ce que l’avis Indiens de l’intéressé, est accordée à la mesure proposée.

Maintenant, nous, les chefs, les braves, et les principaux hommes nommés ci-dessus de la tribu d’Indiens, bien comprendre le sujet, et très satisfait de la position des terres en question qu’il ne peut jamais être mis à la disposition des Indiens, et que un une tentative de placer la population des Indiens sur eux doit inévitablement conduire à des collisions avec les citoyens des États-Unis et d’autres estimant que l’extension de la ligne de l’État dans le sens indiqué, aurait un heureux effet, en présentant une frontière naturelle entre les Blancs et les Indiens, et, en outre disposé, à donner aux États-Unis une nouvelle preuve de notre attachement et l’amitié, par les présentes pour nous-mêmes, et au nom de nos tribus, (ayant plein pouvoir et autorité à cet effet) jamais céder, renoncer, et demande à quitter les États-Unis, tous nos droits, titres et intérêts de quelque nature que ce soit, et pour les terres situées entre l’Etat du Missouri et de la rivière Missouri, et de faire pleinement et librement à exonérer les États-Unis de toute garantie, condition , ou la limitation expresse ou implicite dans le cadre du traité de Prairie du Chien précités ou autrement, à l’entière et absolue disposition des terres, entièrement autorisant les États-Unis à faire avec la même quelle que soit est opportun ou nécessaire.

Comme une preuve de la poursuite de l’amitié et la générosité des États-Unis vers le ci-haut mentionné, la tribu des Indiens, et comme une preuve de divertir le sens de la bonne volonté manifestée par les tribus à dire les citoyens et le gouvernement des États-Unis, comme en témoigne dans précédant la cession ou l’abandon, le soussigné accepte au nom des États-Unis, à cause dit tribus à être remise de cadeaux au montant de quatre cent dollars – à des biens ou en argent.

En témoignage de quoi, nous avons apposé nos mains et les phoques, les jour et an ci-dessus écrite.

  • Sau-Tabe-dire, Wa-ba-shaw, le fils de sa x marque, [LS]
  • Wau-kaun-HENDEE-oatah, sa x marque, [LS]
  • Nau-tay-sah-pah, sa x marque, [LS]
  • Mauk-pipi-au-chat-Paun, sa x marque, [LS]
  • Hoo-yah, l’aigle, sa x marque, [LS]
Exécuté en présence de —
  • HL Dousman,
  • WR Jouett, le capitaine, le premier d’infanterie,
  • Scott, lieutenant d’infanterie d’abord,
  • H. Pegram, lieutenant, d’abord l’infanterie.

Comme une preuve de la poursuite de l’amitié et la générosité des États-Unis vers le ci-haut mentionné, la tribu des Indiens, et comme une preuve de divertir le sens de la bonne volonté manifestée par les tribus à dire les citoyens et le gouvernement des États-Unis, comme en témoigne dans précédant la cession ou l’abandon, le soussigné accepte au nom des États-Unis, à cause dit tribus à être remise de cadeaux au montant de quatre cents dollars, des biens ou en argent.

In testimony whereof, I have hereunto set my hand and seal, this tenth day of September, 1836. sixième jour de Septembre, 1836.

  • Z. Taylor, le colonel, l’armée américaine, et l’agent des Indiens par intérim des États-Unis.