Conférence entre les États-Unis d’Amérique et les Sioux Nation des Indiens .*

 

Considérant que, d’une conférence tenue entre les États-Unis d’Amérique et les Sioux Nation des Indiens, Lieut. ZM Pike, de l’Armée de terre des États-Unis, et les chefs et les guerriers de cette tribu, ont convenu des articles suivants, qui, une fois ratifié et approuvé par l’autorité compétente, est obligatoire pour les deux parties:

 

Article 1.

Que la nation Sioux subventions vers les États-Unis aux fins de la création des postes militaires, neuf milles carrés à l’embouchure de la rivière Sainte-Croix, également à partir du dessous du confluent du Mississippi et de Saint-Pierre, le Mississippi, à notamment les chutes de St. Anthony, l’extension de neuf milles sur chaque côté de la rivière. Que la nation Sioux subventions aux États-Unis, la pleine souveraineté et le pouvoir plus de quartiers dit pour toujours, sans laisser aucun obstacle ou que ce soit.

 

Article 2.

En contrepartie de ces subventions des États-Unis (est, avant de prendre possession de celle-ci, à payer les Sioux deux mille dollars, ou de livrer la valeur therof dans de tels biens et des marchandises comme ils doivent choisir).

 

Article 3.

 

Les États-Unis promesse de leur part pour permettre le passage à Sioux, REPASS, chasser ou faire d’autres utilisations de ces quartiers, comme ils l’ont fait auparavant, sans aucune exception, mais ceux visés à l’article premier.

 

Dans son témoignage ci-dessus, nous, soussignés, ont apposé nos signatures et les sceaux, à l’embouchure de la rivière Saint-Pierre, sur la 23 e jour de Septembre, mil huit cent cinq.

  • ZM Pike, [Sceau.]
    First Lieutenant and Agent at the above conference. Premier lieutenant et agent à la conférence ci-dessus.
  • Le Petit Carbeau, his x mark. Le Petit Carbeau, sa x marque. [Seal.] [Sceau.]
  • Way Aga Enogee, his x mark. Aga Enogee Way, sa marque X. [Seal.] [Sceau.]

    Ce traité ne figure pas parmi ceux imprimés dans les statuts des États-Unis en général. Toutefois, il a été présenté par le Président du Sénat, Mars 29, 1808. Le comité du Sénat a rendu favorablement, le 13 avril, avec la modification suivante à combler le vide à l’article 2, à savoir: «Après le mot« États »dans le second article, insérer les mots suivants:» est, avant de prendre possession de celle-ci , À payer les Sioux deux mille dollars, ou de livrer la valeur de celle-ci dans de tels biens et des marchandises comme ils doivent choisir. "Dans ce formulaire, le Sénat, le 16 avril, 1808, informé et a consenti à sa ratification par un vote à l’unanimité .

    Un examen des dossiers du Département d’État ne parvient pas à indiquer toute action ultérieure par le Président dans la proclamation de la ratification de ce  traité, mais plus de vingt-cinq ans à la suite de son approbation par le Sénat la correspondance de la guerre Département parle de la cession de la terre qui y est décrit comme un fait accompli.