1-Les amérindiens n’aiment pas qu’on les nommes ainsi ?

  Cette question est souvent formulée par souci du politiquement correct, mais, dans bien des cas, elle est vraiment sincère. Les milieux universitaires semblent avoir une préférence marquée pour les termes de Native American. Mais beaucoups  d’Indiens y sont indifférents, amérindien, indien et indien-américain, parfois même dans la même phrase.

Russell Means a dit lors d’un discourt "je préfère l’étiquette ‘Indien” à la plus politiquement correcte “Native American”. “Quiconque est né dans l’Amérique est originaire d’Amérique”

Mais beaucoup aiment se faire appeler "NATVE"

 

2-Ils bénéficient de privilèges et d’un statut  particuliers ?  

L’un des stéréotypes extrêmement répandus est que les Amérindiens bénéficient de privilèges particuliers auxquels les autres Américains n’auraient pas droit. Ainsi, nous aurions droit à l’éducation gratuite, aux soins médicaux gratuits et à des allocations. Beaucoup de gens croient même que les Indiens ne paient pas d’impôts. La réalité est beaucoup plus complexe.
Ceux qui s’offusquent de ces "privilèges particuliers" ne comprennent pas la nature de la relation qui existe entre les tribus indiennes et le gouvernement fédéral. Les tribus ont signé des traités avec le gouvernement américain en échange de la cession de leurs terres. Par conséquent, beaucoup de ces "privilèges" sont en fait des obligations découlant des traités.
Dans les nombreux traités (dont certains sont pas et non jamais étaient  honorés pas les E-U) que les tribus ont signés avec les autorités fédérales, certaines clauses précisaient que le gouvernement garantirait aux tribus l’éducation et les soins médicaux en échange de toutes les terres ancestrales cédées par les Indiens. L’éducation et les soins médicaux dont nous bénéficions actuellement ont donc été "achetés et payés" par nos ancêtres. Certains membres des tribus sont effectivement exemptés de certains impôts. Mais la raison en est à la fois logique et juridique. Les réserves fédérales ne font pas partie des Etats sur lesquels elles sont implantées. Les Indiens­ Américains vivant et travaillant sur telle ou telle réserve n’ont donc pas à s’acquitter de certains impôts étatiques. En revanche, ils paient d’autres impôts, par exemple l’impôt fédéral sur le revenu.

-Car il ne faut jamais oublier que les tribus Amérindiennes sont des nations. Elles s’administrent comme des nations, sous la tutelle du B.I.A.

 

-Les Amérindiens sont citoyens américains depuis 1924, avec tous les droits et les devoirs des autres américains.
Ils votent à tous les échelons de la démocratie américaine : comté, état, congrès fédéral et élection du président.

-Les Amérindiens sont assujettis aux mêmes impôts que les autres américains, à moins qu’un traité ou une disposition particulière ne les en exemptent. Ce qui est très souvent le cas. L’impôt foncier, notamment, n’existe pas dans les réserves. La propriété de la terre et des ressources naturelles y est presque toujours collective, sous la protection de la loi (Indian Act de 1935).

 

3- Les amérindiens ont été les premiers à cultiver les haricots?

Vrai, avec beaucoup d’autres légumes, tel que le maïs, la tomate, la cacahuète, le potiron et toute sortes de haricots.

 

4- On aurait put parler français dans nord-est des E-U ?

Effectivement, on aurait put parler français si les Iroquois n’avait pas tenu tête au français au XVIIe siècle.

 

5- Le sud-ouest des E-U aurait put être mexicain ?

Si les commanches ne s’étaient pas opposés aux espagnols.

 

6-II s’agit d’une population en voie de disparition ?

Pas du tout. En juillet 2003, le nombre d’Indiens et d’autochtones de l’Alaska ou de personnes était estimé à environ 4,4 millions de personnes pour l’ensemble des Etats Unis. On est donc loin d’une population en voie de disparition !

 

7- Les amérindiens ressemble à peu prêt au indiens que l’on voit peu voir dans les westerns ?

Certains oui! Mais en aucun cas on la peau rouge (cette expression vient du fait que certaines tribus arboraient de la peinture de guerre de couleur rouge). Mais ceux-là reste une minorité à avoir des cheveux longs tressés, être mince avec la peau brune. Beaucoups ont sont de type africain, blond, les yeux bleu… loin des stéréotype.

 

 8-Tous les indiens vivent dans les réserves ?

Il y a 193 reserves  repartient sur tout le territoire des E-U. 538 000 Indiens-Américains et d’Alaska, de sang pur ou métissé, vivent dans des réserves ou territoires spéciaux. Ce nombre inclus les personnes vivant sur les territoires Indiens historiques en Oklahoma et sur les réserves des Etats. Mais 57% des Indiens-Américains et des autochtones de l’Alaska vivent dans des zones urbaines. Il est toutefois exact que, dans certains Etats de l’ouest des Etats-Unis comme le Montana, le Dakota du Sud, l’Arizona, le Nouveau-Mexique et l’Utah, la majorité des Indiens vivent dans ou à proximité d’une réserve indienne.

 

9-