barack-obama-for-president

 

Election Américaine

Le candidat à la présidence des Etat-Unis "Barack Obama" aurait proposé certaines meusures en faveur des amérindiens:

Le gouvernement devra respecter ses traités et obligations envers le peuple amérindien. Bakack Obama pense qu’il est normal que les amérindiens gèrent eux-mêmes leurs affaires et il compte inclure un représentant amérindien au gouvernement afin de faciliter les relations.

Amélioration du système social et sanitaire des amérindiens vivant dans les réserves mais aussi de ceux qui vivent hors des réserves. Monsieur Obama prévoit un budget pour moderniser le système de protection sociale des amérindiens et pour résoudre leurs problèmes d’alcool et de drogue.

En ce qui concerne l’éducation, l’Amérique devra honorer ses traités, permettre et encourager le peuple amérindien à conserver sa langue et culture, mais aussi faciliter l’accès aux universités, par exemple. Un programme appelé « No Child Left Behind » sera établit afin d’assurer une éducation à tous les enfants tout en respectant leur culture. Des écoles et lycées supplémentaires seront d’ailleurs construits.

Une protection culturelle et religieuse sera assurée (protection des lieux sacrés, cérémonies etc.).

Amélioration des conditions de travail, salaires et habitats dans les réserves.

Une loi pour protéger les amérindiennes des violences sexuelles et physiques. Actuellement, aucune loi ne protège une femme amérindienne si elle se fait violer par un individu non indien. Or, la plupart des actes de violence sont faits par des non indiens… D’après Monsieur Obama, cette situation intolérable devra changer.

Renforcement de la police tribale sur le territoire indien.

Des mesures seront prises pour aider les vétérans amérindiens (très nombreux) à se réintégrer dans la société : réhabilitation, abris pour les sdf, allocations etc.

Barack Obama aurait également annoncé qu’il libérerait Léonard Peltier ( sioux lakota incarcéré injustement depuis le 6 février 1976 à deux peines à perpétuité aprés une affaire de meurtre de 2 agent du F.B.I lors d’une fixe dans la réserve de Pine Ridge en Juin 1975. L’organisation Amnesty Internationnal le considère comme un prisonnier politique, qui "devrait être libéré immédiatement et sans condition".

Advertisements